Puériculture, décoration et vêtements pour enfants

Enceinte : le jogging comporte-t-il un risque ?

Enceinte : le jogging comporte-t-il un risque ?
adminadmin
Enceinte : le jogging comporte-t-il un risque ?

Pratiquer son jogging enceinte est-il conseillé ou pas?

Certaines femmes craignent d’être obligées de laisser de côté leurs bonnes habitudes pendant la grossesse, comme faire du footing et effectuer quelques exercices physiques. Il est vrai que pendant les 9 mois où elle portera son enfant, la future mère doit faire plus attention à sa santé et à celle de sa progéniture, et doit renoncer à certaines choses comme la cigarette, les boissons alcoolisées, les sushis… Toutefois, une étude britannique a annoncé que les femmes enceintes peuvent très bien courir sans risquer d’accoucher prématurément. Bonne nouvelle donc pour les joggeuses qui ont besoin de leur dose de course à pied régulière.

L’annonce va encore plus loin en révélant que l’activité physique, à condition qu’elle ne soit pas extrême, serait même bénéfique pour la femme enceinte.
L’on ne s’étonne plus de voir des femmes avec un ventre rond s’adonner à toutes sortes d’activités physiques et qui n’hésitent pas à partager leurs photos et leurs témoignages dans des blogs et sur les réseaux sociaux. Si la natation est le sport le plus approprié pendant la grossesse, il s’avère que courir est aussi permis. Cependant, il faut faire la différence entre quelques minutes de footing soft dans la nature et les marathons ou les courses de vitesse ! Après avoir comparé l’état de santé des futures mères qui ont continué à courir pendant les deux premiers trimestres et celles qui n’ont plus couru du tout, les chercheurs ont conclu qu’il n’y avait aucune différence significative concernant les risques de naissance prématurée. C’est-à-dire que celles qui ont continué à courir ont bien mené leur grossesse jusqu’à son terme, tout comme celles qui ont préféré arrêter.

En revanche, les femmes qui ont couru pendant la grossesse voient le risque d’accouchement au forceps augmenter de 5% par rapport à celles qui n’ont pas couru. Cela est dû au tonus musculaire au niveau du plancher pelvien plus important chez les joggeuses. Les femmes qui pratiquent le footing pendant la grossesse restent en bonne santé, et surtout, limitent le surplus de poids souvent difficile à éliminer après l’accouchement. Sauf si votre médecin vous le contre-indique, vous pouvez continuer à courir de temps en temps pendant la grossesse pour garder la forme.

Veillez juste à bien récupérer après les séances et à diminuer les distances parcourues ainsi que l’énergie déployée, surtout à l’approche de l’accouchement. N’oubliez pas de bien compenser l’effort avec du repos et une alimentation saine et équilibrée.

22-05-2018

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.