Le meilleur moment pour partir à la maternité

Le meilleur moment pour partir à la maternité
adminadmin
Le meilleur moment pour partir à la maternité

Trouver le bon moment pour partir à la maternité n’est pas aussi simple qu’il n’y parait. L’on distingue celles qui y accourent dès les premiers signes et celles qui attendent que l’accouchement soit imminent. Voici les différents moyens qui vous permettent de détecter le moment idéal pour partir à la maternité afin d’accoucher dans les meilleures conditions.

Les signes qui précèdent le début du travail

Tout d’abord, il faut connaître la date précise prévue d’accouchement. Pour l’avoir, il suffit de compter 41 semaines après l’absence des règles, mais avec une marge de deux ou trois semaines d’incertitude. Ensuite, à l’approche de la date prévue d’accouchement, la future maman est souvent sujette à la perte du bouchon muqueux qui annonce la déformation du col de l’utérus. Si ce phénomène a lieu, la femme enceinte doit adopter des mesures d’hygiènes plus strictes, car le fœtus n’est plus protégé des agressions extérieures. En général, quelques jours, voire quelques semaines, s’écouleront avant le début du travail. Il faut attendre le début des contractions ou la perte des eaux avant de se précipiter à la maternité.

La fréquence des contractions

La fréquence des contractions utérines constituent des signaux fiables qui indiquent que le moment est enfin arrivé. La première contraction est vive et soudaine, et la deuxième qui arrive dans les 15 à 20 minutes qui suivent est de plus en plus douloureuse. Si les contractions sont de plus en plus rapprochées à un intervalle de 5 minutes ou moins et que la douleur augmente au fur et à mesure, il faut foncer à la maternité.

Les fausses alertes

Si des contractions plus ou moins supportables surgissent, mais que le col n’est pas encore dilaté, il s’agit d’une fausse alerte. La sage-femme vérifie le rythme cardiaque et la respiration du bébé et examine votre col en effectuant un toucher vaginal. Si le col n’est pas assoupli ou dilaté, vous serez renvoyée chez vous. Il existe également les fausses contractions qui surviennent vers le début du troisième trimestre, mais contrairement aux vraies, celles-ci diminuent en intensité au lieu d’augmenter.

29-11-2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.