L’essentiel sur la réforme sur le congé parental de 2014

L’essentiel sur la réforme sur le congé parental de 2014
adminadmin
L’essentiel sur la réforme sur le congé parental de 2014

Le 1er juillet 2014, les dispositions légales concernant le congé parental ont été modifiées afin de permettre aux jeunes parents, surtout aux pères de s’occuper de leur nouveau-né,chose impossible avec les précédentes dispositions. Cette nouvelle loi a été instaurée dans le cadre de la lutte pour la parité homme-femme. L’ancien gouvernement Ayrault a cherché à inciter les hommes à élever leurs enfants et par conséquent, à aider les couples à mieux organiser leur temps de travail après la naissance.

Qu’en est-il de ces changements ?

Avant la réforme, la majorité des 500000 et plus des congés parentaux pris chaque année ont été demandées par les mamans. Les papas posant un congé parental pour élever leur enfant représente seulement une petite poignée. Pour un premier né, le congé parental pouvait alors aller jusqu’à 6 mois. Il allait jusqu’à 3 ans, à partir de 2 enfants.

Concrètement, le nouveau dispositif devrait augmenter le taux des papas prenant un congé parental de 5 à au moins 20% dans les années à venir. A partir de juillet 2014, le congé parental peut être prolongé de 6 mois supplémentaires pour un premier enfant,mais seulement s’il est pris par le second parent. Pour le deuxième enfant, le congé parental est limité à 2 ans et demi et non 3 ans comme auparavant. Cependant, si le second parent en fait une demande, les 6 mois de congé parental seront accordés au couple.

Si les mamans prennent souvent un congé parental à part le congé de maternité, elles sont pénalisées quand elles retournent au travail. Celles qui prennent un congé parental pour inscrire leur enfant en crèche seront ainsi favorisées. Jusqu’ici, les réformes ne concernent pas les indemnités en vigueur.

30-11-2019

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.